Turquie – USA : les raisons de la colère !

Ami ou Ennemie

Turquie – USA : les raisons de la colère ! (Quand Mehmet et Sam s’embrouillent).

Analyse simple, sans pour autant tomber dans le simplisme.

 

Hypothèse de départ :

les USA et la Turquie sont deux pays alliés, membres importants de l’OTAN (ce qui sous-entend une défense commune en cas de menace armée … et terroriste).Cette alliance est ancienne (s’intensifiant avec la guerre froide) et institutionnalisée (accords, traités, base militaire US en Turquie, etc…). Jusque là, on est pote, tout va bien. Mehmet et Sam n’ont pas de raison de se fâcher (on a déjà assez de problème avec les autres).

 

Là où cela se complique :

Sam essaie de la mettre à l’envers à Mehmet.

Explications :

Le chef du renseignement national des Etats-Unis, Dan Coats, a qualifié le PYD, mercredi dernier, pour la première fois de « branche syrienne » du PKK.

Or, les USA ne nient pas soutenir militairement le PYD (donc affilié au PKK) en Syrie …

Ce qui revient à admettre que les USA soutiennent ouvertement une organisation qu’ils reconnaissent eux-mêmes comme terroriste (!), et qui multiplie depuis 30 ans les attentats sur le territoire turc. Outre que, dernièrement, les USA ont intensifié les livraisons d’arme au PYD, alors même que l’armée turque intervient militairement contre le PYD dans le nord de la Syrie. En gros, Sam met en danger de mort Mehmet, qui ne lui a rien demandé. De deux choses l’une : ou Sam prend Mehmet pour un con, ou alors ce n’est pas vraiment son pote.

Conclusion :

Tu déclares être mon ami, tout en reconnaissant armer mon pire ennemi.

Et quand je proteste (vivement), tu t’en offusques.

Mehmet à Sam : « Tu te fous pas un peu de ma gueule ? »

Auteur: Selçuk Demir

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*