Une femme se réveille nu dans Paris

Nous sommes le mardi 24 avril 2018, il fait un soleil radieux, il est 11h00, je suis arrêté au feu rouge, je regarde dans la saleté qui se trouve sur le trottoir sous le pont de Stalingrad A paris. je murmures dans ma voiture: mon dieu il y a pas de poubellier qui passe. quand tout à coup  une chose que je n’aurais jamais imaginé ce produit devant mes yeux. Je vois quelque chose bouger dans cette amas de détritus, c’est une femme, une femme qui se réveille nu sur le trottoir de Paris. Imaginez le choc. Sur le trottoir d’en face je vois deux cyclistes deux femmes que ne détournent même pas les yeux pour regarder cette misère, avance comme si de rien n’était, certainement quelles ont l’habitude.

A cet instant je ne peux m’empêcher de repenser à cette information donnée quelques jours plus tôt par un journaliste à la radio expliquant que chaque bombe lancée en Syrie coutaient à elle seule plusieurs millions.

Si c’est bombes coutaient plusieurs millions et qui servaient à défendre ma patrie la France je ne verrais aucun inconvénient mais lancer des bombes dans un pays qui se trouve à 3000 km et sans même attendre le résultat des experts sur les armes chimiques je me dis qu’avec l’économie d’une ou deux bombes on aurait pu aider beaucoup beaucoup de femmes et d’hommes sans abri. On va me dire ça n’a rien à voir mais quand même.

A méditer

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*